On en parle dans la presse

Lokko

16 mars 2022

20 minutes

14 mars 2022

RTS FM

3 mars 2022

L'Art vues

22 février 2022

Montpellier : le premier Musée permanent du Street-Art s’implante en ligne

Le Musée des Arts Urbains de Montpellier (MAUM) vient d’être inauguré en ligne le 9 février dernier.

Ce musée, entièrement numérique, propose la visite virtuelle des ruelles les plus décorées de la ville. Le créateur n’est autre que Pablo Néry, également à la tête de Murum, un atelier-galerie d’art investi dans un ancien garage.


Le MAUM se veut pérenniser les oeuvres de street art, qui sont, par définition, éphémères. Ce musée hors-les-murs offre la vie éternelle à l’art temporaire et pose sur la ville un regard neuf. Le concept invite à redécouvrir le patrimoine de Montpellier à travers des visites virtuelles 360° entre mots clés et hashtags.


Sur le site du MAUM il est également possible de devenir acteur direct du projet en ajoutant de nouvelles œuvres ou de nouveaux artistes. La contribution est précieuse et permet d’enrichir les collections du premier Musée permanent du Street-Art.


Plus d’informations : maum.murum.fr

UrbanCity

15 février 2022

La Gazette de Montpellier

15 février 2022

Metropolitain

15 février 2022

France Bleu Herault

14 février 2022

La Marseillaise

11 février 2022

La gazette de Montpellier

10 février 2022

Hérault Tribune

08 février 2022

Montpellier : lancement de la première collection d’œuvres numériques du “Musée Art Urbain Montpellier”

Montpellier est une ville riche de nombreuses œuvres street-art. Afin de pérenniser ces réalisations éphémères, l’équipe du muRum lance M•A•U•M (Musée Art Urbain Montpellier), une base de données numériques du street-art montpelliérain.

Inauguré ce mercredi 9 février, à 19h, le dispositif participe à la promotion de ce patrimoine artistique vivant, ses auteurs et la ville de Montpellier, leur palette.

Numériser le vivant

Le projet M•A•U•M repose sur deux piliers : la numérisation et le partage des œuvres. Dans un premier temps, l’équipe en charge du dispositif va réaliser une numérisation à 360° des plus grands spots de street-art de la ville, tels que le Verdanson. Ensuite, elle débutera la digitalisation individuelle des créations.

Pour cette tâche colossale, elle propose aux utilisateurs de devenir des contributeurs. Ils doivent simplement s’inscrire sur le site du M•A•U•M et ajouter les œuvres qu’ils ont enregistrées.

Toutes ces données seront par la suite accessibles sur smartphones, tablettes et ordinateurs. Pour retrouver un artiste ou une œuvre en particulier, les utilisateurs pourront chercher à partir de cartes, mots-clefs, fiches artistes et date.

Une date symbolique

Si la date du 9 février a été choisie pour le lancement du M•A•U•M, ce n’est pas par hasard. Cette décision est un hommage à Jonathan, alias ZOKA, graffeur montpelliérain décédé le 9 février 2007 alors qu’il graffait sur un toit.

Respecté par ses pairs, ZOKA laisse derrière lui quelques créations. Pour leur offrir une vie supplémentaire, elles seront toutes intégrées au M•A•U•M. Il est d’ailleurs le premier artiste enregistré dans la base de données.

Artistes d'Occitanie

07 février 2022

A Montpellier, Pablo Néry crée un site fédérant les oeuvres de street-art dans la ville, le Maum, Musée Arts Urbains Montpellier

En 2019, Pablo Nery ouvrait un site consacré au street-art à Montpellier, le Murum, dans un ancien garage du quartier des Beaux-Arts. Le projet était ambitieux, et prévoyait d’intégrer un espace de coworking créatif, pour les artistes, un atelier artisanal de sérigraphie, et deux ateliers pour la création.

Deux ans et deux confinements après, Pablo Nery persiste dans sa volonté de creuser le sillon du street-art montpelliérain mais le fait par un autre biais: il lance le 9 février le Maum, un site participatif qui vise à faire connaître et à diffuser les oeuvres de street-art réalisées sur le territoire urbain montpelliérain, grâce à une base de données dynamique. 

Le Maum s’articule autour de deux axes : la numérisation et la diffusion.

  • La numérisation des œuvres est assurée grâce à deux aspects complémentaires : Pablo Néry et son équipe vont numériser en version 360° les spots de Street Art comme les quais du Verdanson qui regroupent une grande richesse d’œuvres, sans cesse renouvelée. Le but est de faire du Verdanson un ‘musée permanent’ accessible à tous en ligne.
    A cela s’ajoutera des numérisations individuelles des œuvres éparpillées sur l’ensemble du territoire, cette fois-ci réalisées par l’équipe du Maum mais également par des contributeurs.
  • La diffusion des œuvres: A l’aide des outils numériques sur smartphones, tablettes et ordinateurs, l’ensemble des œuvres seront accessibles à partir de cartes, mots clés, fiches artistes, ou date.
  • Le 9 février, une date symbolique: cette date a été choisie pour le lancement du site, en hommage à Jonathan, alias Zoka, graffeur montpelliérain décédé le 9 février 2007, en chutant d’un toit où il graffait, alors que des policiers l’attendaient en bas de l’immeuble. Graffeur reconnu et respecté par ses pairs, Zoka est aujourd’hui un symbole pour une génération de graffeurs qui perpétue sa mémoire au fil des années.
    Zoka est le premier artiste intégré à Maum. L’ensemble de ses œuvres, dont certaines devenues depuis iconiques du paysage montpelliérain, seront visibles dans les collections du site.

 

Afin d’élargir la collection du Maum, les utilisateurs pourront devenir contributeurs, et enrichir ainsi à leur tour la base de données.

www.maum.murum.fr 

MAUM_Logo_804x218_BLC

Inscription à la Newsletter

Afin de ne rien rater de l’actualité de M•A•U•M, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous serez informés lors de la mise en ligne de nouvelles visites virtuelles, et de la mise en place de nouvelles fonctionnalités.